Activités PPA

En cohérence avec son positionnement et sa mission, PPA entend contribuer à l’évolution des savoir-faire et l’amélioration des pratiques professionnelles. L’école devient un laboratoire d’observations, de comparaison et d’acquisitions de bonnes pratiques. PPA a mis en place un dispositif de collecte de données permettant d’alimenter les projets pédagogiques ainsi qu’une réflexion sur des problématiques concrètes en lien avec les attentes des entreprises dans différents domaines : marketing, communication, stratégie, management...
année :
Type d'activité :
Filière :
Scientifique
Meshing education in animal behavior with wildlife science and conservation for new leadership

Par Tarnaud L.
The best of us are not those who are able to highly masterized few skills but those who can build bridges between their knowledges, the goal they want to reach and the situation or the context. They adapt patterns or create new ones. They actively search solutions. It is a meshing activity. Why it is one of the key of their success ? Today, knowledges are available and easy to collect. Thus, what we need the most is how to use them. It is more a question of cross-skills than of particular knowledges. Education in animal behavior is, there, very interesting because over the understanding of the animal's behavior, it tells us about behavioral strategy. Thus, scientific activities and Conservation become the field where the experience of the students can be built. These connections work in the both directions.
Scientifique
État des lieux sur la population de lémuriens bruns (Eulemur fulvus) de l'île de Mayotte

Par Tarnaud L.
Le lémurien brun de Mayotte est une espèce classée en annexe I de la CITES. Depuis 1974, l’espèce à fait l’objet de 5 recensements qui, bien que les méthodes employées soient partiellement différentes, attestent d’une réduction sévère des effectifs. Simultanément, les agriculteurs mahorais associaient toujours plus le lémurien brun à une peste animale. Une nouvelle campagne de recensement dans les habitats forestiers de l’espèce (6 massifs forestiers, 12 lignes de comptage). Les données sont analysées à l’aide du logiciel « Distance v6.0 release 2 ». Le nombre de lémuriens bruns aurait diminué d’environ 60 % à 80 % à Mayotte. Il a aussi été démontré qu’au-delà des 350 mètres d’altitudes, les densités des animaux et des groupes étaient réduites en moyenne de moitié. La diminution statistiquement significative de la taille des groupes semble attester de l’adaptation des lémuriens pour limiter les compétitions alimentaires intra et intergroupes provoquées par l’effet lisière.
Aucun résultat n'est disponible pour cette recherche !
200