La
Recherche

L’origine des sciences du management est polyphonique. L’économie, la sociologie, la science politique, la psychologie ou encore l’histoire ont participé avec succès à une meilleure compréhension des comportements individuels en société. En se polarisant autour de la forme organisationnelle « Entreprise », les Sciences de gestion et du management se sont enrichies de ces disciplines pour façonner et appréhender les relations sociales et les pratiques dans les organisations. Cette approche pluridisciplinaire de la recherche est en symbiose avec la philosophie et les partis-pris pédagogiques de PPA.Nous considérons que le passage par la conceptualisation permet aux professionnels de comprendre et de mettre à distance leurs pratiques. La Recherche, au sein d’une Ecole de Gestion, contribue à former des citoyens éclairés et des professionnels agiles. 

Le laboratoire GReMOG

Le Laboratoire « GReMOG/Groupe de Recherche en Management des Organisations Globalisées » réunit des enseignants-chercheurs qui partagent la volonté de produire une recherche réflexive sur les entreprises et leurs acteurs qui puisse nourrir et irriguer les innovations pédagogiques de PPA, ainsi que les pratiques et projets des partenaires de l’Ecole. Pour les membres du Laboratoire GReMOG, réfléchir aux concepts et aux pratiques dans le domaine des sciences de gestion et de management impose de s’interroger sur les éléments de contexte avec lesquels les managers doivent composer.Le GReMOG contribue aux Sciences de Gestion et de Management en publiant des articles académiques, des ouvrages et chapitres d’ouvrages, des communications présentées en colloque, des ‘working papers’ et des cas d’entreprise et en organisant des Ateliers de recherche, des Journées d’études, des Observatoires professionnels.
1
atelier de recherche chaque mois
4
journées de Recherche thématiques organisées chaque année

Dernières Publications

La souffrance au travail, quelle responsabilité de l’entreprise
Souffrance et travail : deux dimensions qui ont évolué en parallèle depuis le début de l’ère industrielle, deux concepts de plus en plus prégnants, qui ont amené chercheurs et praticiens des organisations à analyser leurs relations, dans un contexte économique et social de plus en plus complexe. Cet ouvrage a l’ambition de changer la perspective habituellement adoptée, en invitant des chercheurs de différents horizons (sciences de la gestion, sciences économiques, sociologie, psychologie, médecine) à s’interroger sur la responsabilité de l’entreprise dans les processus qui mènent à la souffrance au travail. Cette question est d’autant plus pertinente que, par-delà ses méthodes de management et de communication, et ses impératifs économiques de production, l’entreprise affirme une volonté éthique qui trouve son expression dans la RSE (Responsabilité sociale de l’entreprise).
Encyclopédie des Ressources Humaines
Tous les sujets incontournables du management des ressources humaines dans une édition entièrement renouvelée.Spécialistes des ressources humaines - universitaires, praticiens d'entreprise, consultants, haut-fonctionnaires, syndicalistes - venus de plusieurs disciplines des sciences sociales et humaines, se sont associés pour la rédaction d'une encyclopédie des ressources humaines au croisement des sciences sociales, dans une perspective organisationnelle et stratégique. Cette encyclopédie fait principalement appel aux disciplines du droit, de l'économie, de la gestion, de la psychologie et de la sociologie.Cette troisième édition est complètement renouvelée : plus de 100 articles actualisés, près de 100 articles entièrement nouveaux, en tout 280 articles couvrant l’ensemble du champ de la GRH.
Danny Miller, l’architecture de la simplicité
L’architecture de la simplicité ! À l’issue d’un long parcours suivant le cheminement intellectuel de Danny Miller, il nous semble que ce titre, emprunté à l’une de ses publications, est celui qui reflète in fine le mieux sa contribution à l’analyse des organisations : la réussite génère une focalisation des organisations sur ce qui l’a favorisé, elles se concentrent « sur la recette de leur succès » et en termes de choix, d’activités, de structures notamment ; cette simplification nourrit dans un premier temps de nouveaux succès, mais peut conduire finalement à de graves difficultés en rendant l’organisation vulnérable sur toutes les dimensions qui ne paraissent pas être, aux yeux des dirigeants notamment, au cœur de la recette du succès. L’orientation entrepreneuriale défiera ce processus, exploitera les avantages de la simplicité tout en se protégeant de ses effets pervers, perte de capacités d’action, et de capacité de réaction en environnement changeant.
La construction sociale des outils de décision stratégique
Une compilation de points de vue originale sur la place et le rôle du Professeur en sciences de gestion à l'heure du bouleversement des institutions d'enseignement supérieur. Ouvrage labellisé par la FNEGE en 2015. Quel est le métier d’un Professeur d’université et, plus spécifiquement, d’un Professeur de Management aujourd’hui ? Quelles sont ses diverses fonctions ? Quel est le véritable portefeuille d’activités d’un Professeur de Management au 21e siècle, à l’heure où la diffusion accélérée des technologies de l’information bouleverse l’enseignement et la recherche ? Le présent ouvrage montre que, dans un contexte de mondialisation où les enjeux des institutions de l’enseignement supérieur riment avec concurrence, classement, accréditation, fusion/alliance et formation à distance, le métier d’un Professeur de Management s’est profondément transformé.
Carsharing and innovation through the prism of actor network theory
Research on carsharing focused mainly on the technical and organizational aspects, and the entrepreneurial and managerial dimensions were little discussed. Our work on innovation focused on a major carsharing operator to understand the mechanisms behind its success. Through the use of Grounded Theory, we have developed a framework of analysis showing the importance of the entrepreneurial and managerial dimensions in the design, implementation and deployment of the service thanks to the resource mobilization capacity, the capacity for innovation, and the role of a strong social capital. The conditions of emergence of the carsharing solution throughout the creation process of the network actor are reinforced by the conditions of creation of the family business social capital: stability, interactions, enhancement of the common heritage, influence on partners, network closure and joined vision on standards promoting innovation.
Objectif : digital – Maîtriser le digital selon 10 axes incontournables
Cet ouvrage est destiné à déconstruire les préjugés sur le digital. Nous sommes nombreux à en avoir une image parfois très éloignée de la réalité. Parce qu’on nous a dit que c’était le domaine presque exclusif des générations Y et Z qui sont nées avec un écran dans les mains, parce que la plupart des entreprises spécialisées se plaisent à utiliser un jargon qui perd les néophytes sans rien apporter en termes de sens et d’expertise, parce que, tout simplement, le manque d’information et les préjugés ont la vie dure. Nous allons explorer dans cet ouvrage plusieurs domaines liés au digital de façon à en avoir, au final, une vue d’ensemble relativement complète. L’objectif est de tracer les grandes lignes de ce que représente le digital aujourd’hui, pour les professionnels comme pour les particuliers, dans le domaine du commerce comme dans celui de la vie de tous les jours, tout en regardant ce qui nous attend pour demain.
Sauver la face dans un environnement globalisé : un état de la recherche sur la communication ‘corporate’ de crise
Ce papier précise ce qu’il convient d’entendre par crise et par communication de crise, présente les principales théories et conseils pratiques de la recherche, et souligne la nécessité pour cette dernière de dépasser une approche trop centrée sur l’organisation confrontée à la crise. L’être humain est particulièrement enclin à s’intéresser aux crises. Dans le cadre d’une culture largement façonnée par des médias répondant à la logique de la demande, il n’est donc pas surprenant d’observer que les projecteurs de l’actualité soient continuellement attirés par les crises. C’est d’autant plus vrai que le phénomène de la globalisation, avec ses firmes multinationales, ses « supply chains » complexes et ses médias diffusant des informations de manière quasi-instantanée sur toute la planète, a pour effet de démultiplier les risques de crises transnationales.
Interflora : défis d'un Brand Manager face à la gestion de marque
Ce cas s’appuie sur la problématique rencontrée par INTERFLORA. Marque à forte notoriété, mais vieillissante pour certains, INTERFLORA doit repenser sa stratégie marketing et sa plateforme de marque pour faire face aux concurrents directs tels que FLORAJET, au développement des pure players tels qu’AQUARELLE et à l’arrivée de nouveaux entrants qui tentent de disrupter le marché, tels que BERGAMOTTE. L’environnement apparaît par ailleurs peu porteur à terme, la transmission florale étant un geste moins ancré chez les jeunes générations. Organisé sous la forme de dialogues entre trois protagonistes (le directeur général, la directrice marketing et le brand manager nouvellement recruté, ce dernier rôle étant joué par l’étudiant), le cas propose trois étapes distinctes : audit du marché et de la marque, proposition d’une méthodologie de mesure de l’image de marque, et stratégie de brand content et d’implication client.
L’enrichissement de l’entreprise : quand la capacité d’innovation relève avant tout du capital social
Dans le contexte de compétition globale où les entreprises doivent développer en continu des solutions nouvelles, plus que les ressources traditionnelles telles que le capital technique ou physique, c'est la connaissance qui apparaît s’imposer comme l’une des ressources critiques. A la différence des aspects néoclassiques précédents, cette réalité est à rechercher dans le développement de capacités difficilement reproductibles, favorables au développement d'innovations radicales. Cet article vise à étudier les liens étroits entre l’entreprise familiale, le capital social et la légitimation au service d’une innovation radicale dans un secteur hautement concurrentiel. Nos résultats suggèrent que c’est l’intégration réussie et conjointe du capital technique et du capital humain qui au sein d'un « processus d’enrichissement », au sens de Sirmon et al., a permis la légitimation de l’entreprise à travers le développement de nouvelles capacités créatrices, au cœur de l’innovation en question.
Le Big Data pour valoriser les compétences
Les auteurs plaident pour une nécessaire évolution des outils de gestion pour agréger des connaissances partagées dans l’entreprise et augmenter la performance d’un groupe de collaborateurs. Il s’agit d’intégrer les connaissances découvertes par la donnée, de les restituer de manière efficace tout en gérant un aspect combinatoire. Confrontée à une croissance du nombre d’outils logiciel intégrant les données d’activité, celle-ci suppose que la capacité des entreprises à appréhender cette masse d’information grandisse tout en gardant son agilité.
La présidentielle vue par les JT
Grâce à une analyse de contenu du journal de vingt heures de TF1 et à l’analyse de sondages, ce chapitre présente la dynamique médiatique et d’opinion qui a conduit à l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République. Il montre en particulier comment le déclenchement des « affaires » a constitué un moment décisif dans la campagne, la communication de crise mise en œuvre par François Fillon ne lui permettant pas de suffisamment limiter leur impact sur l’électorat.
Le mobile, atout cœur du marketing
Partie intégrante de nos vies, compagnon au quotidien, le mobile s’impose aujourd'hui comme un élément privilégié pour toucher un vaste public. Mail, SMS, applications… les usages destinés au marketing ne font qu’émerger. Cet ouvrage vous propose de découvrir le mobile sous un nouvel angle et de l’envisager comme un outil de communication et de marketing à part entière.
EASYPARK : quel repositionnement face à la montée du digital et du collaboratif ?
Ce cas est construit autour de l’entreprise fictive EASYPARK qui est le challenger sur le marché des parkings, derrière le leader BESTINPARK. Le marché du parking est soumis à de fortes mutations de l’environnement, liées à deux grandes tendances de fond : la digitalisation (applications dédiées à la géolocalisation de places de parking, nouveaux services, dispositifs de lecture de plaques d’immatriculation à l’entrée, etc.) et le développement du collaboratif (plateformes d’échange de places de parking entre particuliers, covoiturage, autopartage, etc.). Ces transformations impactent fortement le métier des gestionnaires de parking, qui doivent repenser totalement leur stratégie marketing. Ce cas est inspiré d’un cas réel et contient par ailleurs des informations détaillées sur le marché et spécifiquement sur les nouvelles tendances de consommation liées au phénomène de consommation collaborative.
E-Réputation et référencement. Comment exister sur le Digital
De nos jours, les marques misent toutes sur le marketing digital afin de pérenniser leur réputation en ligne et d’apparaître dans les premiers résultats de recherche. Découvrez à quoi correspond l’e-réputation, comment la construire et la préserver, ainsi que de précieux conseils pour favoriser votre référencement naturel et mettre en valeur votre marque (entreprise, produit ou vous-même).
Smart Life : vivre avec les objets connectés
Il y a encore quelques années, on achetait un ordinateur en demandant s’il avait le wifi. Aujourd’hui, c’est une évidence, de même que bientôt tous les objets seront connectés. Quels sont les enjeux et les applications ? Faut-il se méfier ou se lancer sans crainte ? Cet ouvrage vous propose un tour d’horizon des tendances actuelles, mais aussi quelques idées sur ce qui nous attend demain.
Digital et Publicité. Caractéristiques et bonnes pratiques
Créer des publicités sur internet n’a jamais été aussi simple. Qu’il s’agisse de campagnes de référencement pour arriver en tête des résultats des moteurs de recherche ou de campagnes promotionnelles, nombreuses sont les solutions et les offres qui se présentent. Apprenez à faire les choix qui vous correspondent et à miser sur les bons outils pour vous démarquer et créer des campagnes efficaces.
La communication politique
La politique est largement devenue affaire de communication. Assistés d’auxiliaires (sondeurs, conseillers en communication, etc.), les acteurs politiques recourent à tout un répertoire de techniques (sondages, focus groups, triangulation, news management, etc.) qui leur permettent de déterminer les segments décisifs de l’électorat, d’explorer leurs représentations et leurs attentes, de formuler le message « gagnant » et de propulser ce dernier dans les médias.Cet ouvrage aborde les logiques qui régissent la fabrication de l’actualité politique diffusée par les médias, les différents effets que peuvent produire ces derniers sur les opinions des individus, ainsi que les perspectives de démocratisation de la communication politique qui pourraient être ouvertes notamment par Internet.
Le Digital : pour qui, comment, pourquoi ?
Le digital est un terme qui semble souvent réservé à une génération connectée. Pourtant, il ouvre sur un univers riche de possibilités, à la portée de tous. Cet ouvrage a pour ambition de vous donner les clés essentielles pour comprendre le digital et l’intégrer dans votre quotidien, de percevoir ses atouts, tout en sachant vous positionner face à vos interlocuteurs.
Le cadrage médiatique des élections européennes de 2014 en France et ses conséquences sur le vote
Grâce à une analyse de contenu des journaux de vingt heures de TF1 et de France 2 et à une enquête expérimentale par sondage réalisée auprès d’un échantillon de 500 personnes, ce chapitre montre comment l’actualité télévisée a privilégié un cadrage beaucoup plus national qu’européen des élections européennes de 2014. Or, ce type de traitement a des conséquences sur les considérations qui sont utilisées par les citoyens pour faire leur choix, avec un effet de cadrage par accentuation.
Leaf phenological patterns of trees, shrubs and lianas in a dry semi-deciduous forest of north-western Madagascar: Functional types and adaptive significance
Dans le cadre d’une étude sur la phénologie des arbres, arbustes et lianes d’une forêt semi-décidue (Badrala, au nord-ouest de Madagascar), nous avons trié et pesé les éléments de la litière ramassée deux fois par mois dans 20 paniers-collecteurs au cours d’une période couvrant les saisons sèches de deux années successives. Notre base de données quantifiées, constituée principalement par les poids des feuilles des espèces identifiées, a été complétée par les résultats des observations bimensuelles des repousses des feuilles, des floraisons et des fructifications d’une série d’arbres, d’arbustes et de lianes étiquetés. Les rythmes de chute de feuilles de 36 espèces (parmi les 90 espèces dont les feuilles ont été identifiées au cours des tris de litière) a permis une classification en 4 catégories phénologiques : décidue précoce, décidue progressive, décidue tardive et sempervirente.
Ilot M’Bouzi : la conservation d'une population de lémuriens bruns mise en question
Parmi les primates non humains, les lémuriens forment le groupe le plus menacé au monde. Plus de 90% des espèces de ce taxon figure sur la liste rouge de l'UICN. Tous les lémuriens sont endémiques de Madagascar mais 2 espèces se sont naturalisées depuis de nombreux siècles, dans l'archipel des Comores, dans les iles d'Anjouan et Mohéli (Eulemur mongoz) et à Mayotte (Eulemur fulvus). Comme à Madagascar, ces îles sont atteintes par la dégradation et la fragmentation des habitats forestiers. Dans ce contexte, à Mayotte, de 1997 à 2004, une association "Terre d'Asile" a transporté sur l'îlot Mbouzi, qui deviendra réserve naturelle nationale en 2007, 104 lémuriens bruns. Ces individus ont été nourris de rations inadaptées et se sont reproduits pour constituer une population de 718 animaux en 2011 concentrée autour de la zone de nourrissage (environ 3 ha).
Le lémurien de Mayotte
La biologie et l’écologie du lémurien brun de Mayotte, primate emblématique de la faune terrestre mahoraise, sont présentées. L’animal appartient aussi, au travers des contes, au patrimoine culturel des mahorais.
Le lémurien brun de Mayotte, Espèce patrimoniale
Le lémurien brun de Mayotte appartient aux patrimoines naturels et culturels de l’île de Mayotte. L’enjeu de sa conservation est donc double. Après avoir introduit la biologie de l’espèce, l’auteur présente les évolutions démographiques de la population de 1974 à 2012. Cette population décroît rapidement du fait de la déforestation (agriculture, bois de chauffage et de construction) et de la fragmentation toujours plus prononcée des espaces forestiers mahorais dont la plupart sont sommitales ou forme des bandes étroites le long du dense réseau hydrologique de Mayotte.
Structuration des comportements alimentaires chez l’homme. Apport comparé des modèles primates non humains
Les modalités d’acquisition des comportements alimentaires chez les primates défient les explications théoriques issues de la théorie des histoires de vie. Comment expliquer que chez l’homme, par exemple, l’enfant soit sevré plus rapidement que les jeunes des autres espèces anthropoïdes ? Afin d’appréhender les déterminants du développement des comportements alimentaires chez les primates, la maturation des habitudes alimentaires de quatre lémuriens (lémurien brun, lémurien à front roux, lémur catta, propithèque de Verreaux) et un simien (macaque du Japon) au cours de leurs premiers mois d’existence a été étudiée. Il est apparu que l’acquisition des comportements alimentaires chez ces espèces est précoce et correspond à la phase de transition alimentaire lait-nourriture solide.
Le matérialisme en comportement du consommateur : état de l’art et voies de recherche
Le matérialisme est communément entendu comme la propension des individus à valoriser les biens matériels ou les possessions. D’abord pensé comme synonyme du détachement des biens matériels de tout lien social, le matérialisme est entré dans le champ de la recherche sur le consommateur dans les années 1970. Le présent article propose une synthèse des travaux académiques menés sur le matérialisme. Les enjeux, puis les différentes conceptualisations et mesures du matérialisme sont d’abord rappelés. Nous présentons ensuite différentes formes de rapport aux possessions matérielles (selon un continuum allant de la « Tendance à tout garder » à la simplicité volontaire) ainsi que les logiques qui les sous-tendent. Nous concluons par les déterminants du matérialisme puis ses effets sur l’individu et sur la société. Enfin, des implications managériales et des voies de recherche sont avancées.
3

Axes
de recherche

Le Management Stratégique de la mondialisation

L’influence du Big-Data et la digitalisation des organisations ; le management de la connaissance : algorithmes et intelligence artificielle ; la globalisation des stratégies d’influence ; l’épidémiologie de la mode managériale ; la communication de crise des organisations ; les stratégies de consommation alimentaire ; le marketing collaboratif ; le mécénat, le sponsoring, et la philanthropie ; les stratégies de localisation et la gestion des effectifs ; la gestion de la diversité ; ...

L’entrepreneuriat renouvelé dans la mondialisation

Les start-ups et le développement d’une nouvelle économie digitalisée ; les entreprises familiales facteur de stabilité dans un univers globalisé turbulent ; l’entrepreneuriat social et les organisations du ‘3ème secteur’ ; …

La Géopolitique des Organisations dans la mondialisation

Le découplage des frontières économiques et organisationnelles formées par l’espace étendu de l’entreprise globalisée et des frontières politiques formées historiquement par l’espace restreint de la souveraineté des Etats ; le découplage globalisé du monde de la finance et du monde de l’industrie ; l’altération de la forme organisationnelle ‘Etat’ et les nouvelles régulations (RSE) supra-étatiques ; les normes mondialisées versus les lois nationales ; …

L'équipe de recherche

ALLOUCHE José
Professeur (émérite) agrégé de l’Université, Docteur en Économie Appliquée et Docteur en Sciences des Organisations
POIRAUD Erwan
Diplômé d'un Doctorat en Sciences Politiques à l'Université Paris Sorbonne
AZOULAY Jonathan
Diplômé de l’Université Paris Sorbonne et l’EM Lyon
SCHMIDT Géraldine
Agrégée de l’Université, HDR en Sciences de Gestion et Docteur en Sciences de Gestion
PESQUEUX Yvon
Normalien et Docteur en Sciences de Gestion
MORIN DELERM Sophie
Agrégée de l’Université, HDR de Sciences de Gestion et Docteur en Sciences de Gestion
MEIER Olivier
HDR en Sciences de Gestion et Docteur en Sciences de Gestion
HIRIGOYEN Gérard
Professeur (émérite) agrégé de l’Université de Bordeaux, Docteur en Sciences Economiques et en Sciences de Gestion
DION Delphine
HDR en Sciences de Gestion et Docteure en Sciences de Gestion
ROCHAS Audrey
Diplômée de la Sorbonne
IGONETTI Jean-Baptiste
Diplômé de l’ESGF
VAAL Anne
Diplômée de Kedge Business School
LEVY Yann
Diplômé de PSB
COUZINEAU-ZEGWAARD Elizabeth
Diplômée de l'Université Paris Nanterre
Tarnaud Laurent
Diplômé de l'Université Paris Sorbonne
PIAR
Diplômé de l'Université Panthéon Sorbonne Paris I
BISMUTH Annabel
Diplômée d'un Doctorat en Science de Gestion à HEC